Expéditions internationales : tout ce que vous devez savoir pour vos envois hors frontières

Si vous souhaitez accélérer l’activité de votre site e-commerce, proposer vos produits aux marchés étrangers est une première étape. Afin de réussir vos expéditions internationales, vous avez besoin d’une stratégie qui fonctionne pour vous et votre entreprise. Vous n’avez pas besoin de tout savoir sur l’expédition, mais vous devez comprendre les options disponibles et trouver une approche qui fonctionnera sur le long terme.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un e-commerçant n’expédie pas encore ses produits à l’international. Pourtant, vendre au-delà de vos frontières peut constituer un important levier de croissance. Il est donc intéressant de s’attaquer de front à l’organisation logistique qu’une telle décision implique. Considérez par exemple ces chiffres :

  • Selon le cabinet d’études Pitney Bowes, en 2017, 70% des acheteurs en ligne faisaient des achats à l’étranger. Cela représente une hausse de 6% par rapport à 2016.
  • Le même rapport de Pitney Bowes indique que près de 93% des e-commerçants proposent déjà ou prévoient de proposer des envois internationaux dans les deux années. 
  • Une étude Statista, ayant pour sujet la valeur globale moyenne des paniers en e-commerce, nous montre que la valeur moyenne des commandes passées à l’international avoisine les $147. C’est 17% de plus que la valeur moyenne d’un achat passée par un acheteur national.

Ces chiffres indiquent que les acheteurs en ligne se tournent aujourd’hui aisément vers les expéditions internationales, et que les e-commerçants répondent de plus en plus à leurs attentes. Les envois internationaux créent une opportunité de vente pour les sites e-commerce vers un public plus large.


Cet article vous propose de découvrir en six parties comment commencer à expédier vos colis à l’international, dans les meilleures conditions pour vos clients et votre entreprise. 

  1. Construire sa stratégie d’expédition internationale
  2. Choisir ses transporteurs pour les envois internationaux
  3. Comment facturer les expéditions vers vos clients internationaux
  4. Comprendre les différentes règlementations par pays
  5. Préparer ses colis pour un envoi international
  6. Coûts de vos expéditions

I. CONSTRUIRE SA STRATÉGIE D’EXPÉDITION INTERNATIONALE.

Bien qu’il soit difficile de dresser une liste définitive des meilleures pratiques, il existe des pratiques essentielles pour une stratégie d’expédition à l’international réussi.

A. Où envoyer vos produits ?

Il faut d’abord déterminer dans quels pays vous allez livrer vos produits. Vous ne savez pas sur quels marchés vous devriez vous développer pour commencer ? Voici quelques indicateurs qui peuvent aider à choisir :

  • Commencez à expédier vers des pays limitrophes (Belgique, Suisse, Luxembourg).

En gardant vos envois près de chez vous et vers des pays où les clients parlent votre langue, vous pouvez gérer vos délais (grâce à la proximité), et les tarifs de livraison, tout en maintenant une relation commerciale de qualité puisque celle-ci se fera la plupart des cas en français. Commencer à petite échelle et à proximité vous permet également d’avoir une idée de ce qu’il faudra développer pour augmenter le nombre de destinations que vous pourrez couvrir avec vos envois.

  • Analysez votre demande actuelle.

Consultez les analyses de trafic de votre site (grâce par exemple à Google Analytics, ou directement depuis votre CMS) et étudiez les marchés ou pays qui visitent déjà votre boutique en ligne. Vous pouvez également évaluer l’intérêt des demandes directes des clients à vendre sur leur marché. Des visites répétées ou un trafic important pourraient montrer un intérêt pour vos produits ou vos offres depuis un marché autre que votre marché historique.

  • Considérez la langue du marché dans lequel vous souhaitez vous développer. 

Une bonne communication avec vos clients est essentielle. Si vous parlez couramment quelques langues, envisagez de vous développer dans les pays qui parlent ces langues en premier. Ne parler qu’une unique langue n’est pas forcément une barrière à votre développement. Vous trouverez d’autres pays ou marchés où cette langue est prédominante. Si vous parlez français, une première approche internationale est envisageable avec des pays tels que la Belgique, la Suisse et le Luxembourg.

  • Visez les marchés étrangers qui sont un bon « fit » avec votre business.

Existe-t-il des marchés dans le monde qui conviennent mieux que d’autres à vos produits ? Certaines recherches en amont peuvent s’avérer nécessaires. Par exemple, vérifier le taux de pénétration du commerce électronique est une première étape souvent nécessaire. Le site HootSuite offre des données intéressants dans leur guide The Global State of Digital in 2018(en anglais). Plongez dans les tendances de consommation et les goûts de ces marchés. Un produit ou une couleur qui sont vus comme festifs aux États-Unis peuvent avoir un sens différent en Corée du Sud, par exemple.

Voici un exemple d’analyse régionale du rapport HootSuite. Il permet d’obtenir des données sur les comportements des usagers d’internet, mais aussi sur des tendances de consommation, par industrie.

B. Quels produits de votre offre proposer ?

Vous devez maintenant envisager quels produits proposer à vos nouveaux marchés internationaux. Il est tentant de vouloir offrir toute votre gamme dès votre lancement international. Cependant, avant de commencer à expédier vos produits partout dans le monde, réfléchissez à ces aspects :

  • Existe-t-il dans votre offre des articles particulièrement intéressants pour les marchés vers lesquels vous souhaitez expédier?
  • Les produits légers et petits seront plus économiques à expédier, et plus faciles à emballer.
  • Choisissez des produits solides et durables. L’expédition de produits fragiles augmentent vos risques d’offrir une expérience de livraison peu satisfaisante. Si vous décidez de les expédier à l’international, investissez dans des emballages robustes.

C. Familiarisez-vous avec les règlementations des pays vers lesquels vous souhaitez expédier.

Une fois que vous avez déterminé les marchés qui offrent les opportunités les plus immédiates et les produits que vous allez envoyer, il est temps de vérifier les règles et réglementations nationales.

Certains pays interdisent totalement certains produits ; d’autres peuvent exercer des limitations sur des familles de produits, etc. Les batteries (notamment celles trouvées sur les trottinettes électriques, overboard, etc.) sont par exemple soumises à des réglementation d’expédition internationales très strictes. Être informé des règles et réglementations en vigueur vous permettra d’éviter des incidents sur vos envois et  d’anticiper la fluidité de vos livraisons.

Vous pouvez obtenir des informations sur les règlementations spécifiques en vigueur de plusieurs manières :

  • UPS dispose d’un outil (en anglais) qui présente les règles et réglementations spécifiques à chaque pays d’origine et de destination.
  • Vous pouvez vérifier si l’un de vos produits ou ses composants sont répertoriés comme dangereux lors de leur expédition. En général, un produit dangereux est défini comme un produit pouvant causer des dommages pendant le transit. Le meilleur endroit pour trouver cette information est le site internet dédiée aux réglementations d’import du gouvernement d’un pays. Le Canada et le Royaume-Uni en sont de bons exemples.
II. CHOISIR VOTRE TRANSPORTEUR POUR LES ENVOIS INTERNATIONAUX.

Au moment de choisir le transporteur avec lequel vous souhaitez expédier à l’international, il y a quatre facteurs à considérer :

  • Coûts d’expédition.

Le recours à plusieurs transporteurs est un moyen d’économiser sur vos coûts d’expédition.

Les transporteurs postaux sont souvent moins chers, mais peuvent être plus lents et n’offrent pas beaucoup d’options pour les modes et délais d’expédition. Les expressistes sont plus rapides et offrent plus d’options de services que l’assurance, mais sont généralement plus coûteux. Il est conseillé de faire vos recherches en amont, et déterminer quel type de transporteur convient mieux à votre offre, vos produits, et le pays visé.

  • Options de livraison.

Comme pour vos expéditions nationales, certains de vos nouveaux clients souhaiteront être livrés très rapidement tandis que d’autres seront plus disposés à attendre, notamment si ces derniers savent que le produit arrive de l’étranger.

Pour mieux servir vos clients, proposez plusieurs options de livraison. En leur proposant plusieurs choix, ils auront la possibilité d’équilibrer leur besoin entre rapidité d’expédition et prix. Cet équilibre pourrait faire la différence entre une vente et un panier abandonné.

En savoir plus sur l’abandon de panier : Abandon de panier, chiffres clefs et façons de l’éviter – Blog Cubyn

  • Tracking et assurance.

La plupart des transporteurs proposent le suivi (tracking) de vos envois afin que vos clients et vous-même puissiez facilement visualiser leur statut d’acheminement.

Contre les risques de pertes et de casse, il est essentiel d’assurer vos envois. L’assurance est proposée par la plupart des expressites internationaux. Si elle n’est pas automatiquement incluse dans les frais d’expédition, il est possible de l’ajouter en tant qu’option. Quel que soit votre choix, envisagez d’ajouter une assurance à tout envoi de plus de 200€ expédié vers un autre pays. Cela permettra de rassurer vos acheteurs & apportera une sécurité supplémentaire sur vos envois.

Cubyn est un partenaire de choix pour de nombreux e-commerçants franciliens qui souhaitent expédier à l’international. Si vous souhaitez en savoir plus sur notre offre logistique, n’hésitez pas à visiter notre page sur les 10 raisons d’utiliser Cubyn !

III. FACTURER LES EXPÉDITIONS DE VOS CLIENTS INTERNATIONAUX.

A. Soyez transparents sur vos frais d’expédition.

Cette variable peut devenir la partie la plus importante de toute stratégie d’expédition internationale : soyez aussi transparent et communicatif que possible avec vos clients en ce qui concerne les frais d’expédition. Ne les surprenez pas avec un coût d’expédition inattendu au moment de passer au paiement de leur commande.

Selon une étude du Baymard Institute, en 2017 près de 60% des abandons de panier en e-commerce étaient dus, en partie, à des frais et coûts d’expédition supplémentaires :

Graphique présentant la répartition des principales raisons d’abandon de panier en 2017

B. Indiquez clairement les endroits où vous expédiez.

Vous pouvez indiquer vos frais d’expédition sur les conditions générales de vente de votre site. Dans la section concernant votre politique d’expédition, précisez clairement comment et vous expédiez vos produits à l’international, et quels  sont les coûts supplémentaires afférents à ces envois.

Vous pouvez également donner des indications simples, comme ajouter des drapeaux sur la barre supérieure de votre site afin de montrer clairement les pays et marchés que vous couvrez. Le site du Palais des Thé est un bon exemple :

La bannière des langues du site du Palais des Thés offre une visibilité sur les différents pays vers lesquels ils expédient leurs produits.

Il est préférable d’utiliser toutes les options disponibles pour communiquer les coûts d’expédition à vos clients, que ce soit sur votre page d’accueil, sur la page de votre produit ou sur les Conditions Générales de Vente. Ces informations sont clés pour convertir vos utilisateurs en acheteurs.

IV. COMPRENDRE LES RÈGLEMENTATIONS PAR PAYS.

Lorsque vous expédiez à l’étranger, vous devez vous acquitter des droits de douane, taxes et taxes additionnelles à l’importation dans le pays de l’acheteur. Chaque pays est différent en matière de douane et / ou de droits, il est donc préférable de faire tout ce que vous pouvez au préalable pour assurer vos livraisons sans encombres.

Renseignez-vous auprès de votre transporteur pour connaitre les documents que vous devez joindre à vos envois pour expédier à l’étranger. Ils auront généralement des listes de documents disponibles pour vous les envoyer.

A. Documents douaniers.

Les frais de douane sont des taxes perçues par un gouvernement sur les marchandises importées. Les taxes et frais seront abordés dans la section suivante de cet article.

Les douanes requièrent la présentation de documents officiels. Ces documents, requis pour des envois internationaux, peuvent varier d’un pays à l’autre. Les documents souvent demandés sont les suivants :

1. Facture commerciale.

Il s’agit de la facture du produit expédié par le vendeur, qui permet de prouver la propriété du colis ainsi que son paiement. Utilisé pour déterminer la valeur réelle des produits expédiés, ce document aide le pays de destination à évaluer les droits de douane et les taxes à percevoir sur le colis. Voici quelques informations essentielles à inclure :

  • Les noms et adresses du marchand et du client,
  • Le prix, les descriptions et la quantité de produits inclus,
  • Le type de vente conclue et les conditions de paiement (est-ce par exemple un échantillon),
  • La méthode d’envoi,

Les informations douanières peuvent être intégrées sur l’étiquette d’expédition du colis en fonction du transporteur avec lequel vous expédiez.

2. Liste de colisage. 

Le détail des informations d’une liste de colisage est similaire à celles disponibles sur la facture commerciale (acheteur, vendeur/expéditeur, numéro de facture, date d’expédition, etc.), mais elle comprend également des détails plus précis tels que :

  • Le moyen de transport,
  • Les informations sur le transporteur,
  • Le poids et dimensions du colis (généralement exprimé en poids volumétrique),
  • Les types de colis expédié et leur quantité,
  • Les marques d’emballage.
V. DROITS DE DOUANE ET TAXES D’EXPORTATION.

Comme précisé ci-dessus, les taxes d’importation, exportation et autres taxes douanières sont imposées sur la vente internationale de marchandises. Les taxes ne sont pas définies avec un pourcentage fixe. Elles sont déterminés grâce aux informations listées sur vos documents de douane, et calculés différemment selon le pays de destination de vos colis. Les éléments déterminants du calcul des taxes d’importation sont les suivants :

  • La quantité et la valeur des articles expédiés,
  • Le coûts de l’expédition,
  • Toute assurance ou frais supplémentaire associés au colis,

A. Application des taxes d’exportation.

Les taxes d’importation peuvent être appliquée de deux manières : Delivery Duty Paid ou DDP (Rendu Droits Acquittés) ou Delivery Duty Unpaid ou DDU (Rendu Droits non-Acquités).

1. En DDP : Vous payez en tant que e-commerçant toutes les taxes et tous les frais inhérents à votre envoi. En général, votre transporteur paiera ces frais à l’avance et vous les factureras ensuite. C’est une solution que vous pouvez notamment adopter lorsque vous expédiez avec un expressiste.

2. DDU : C’est la situation où le client paie les frais et taxes associés à votre envoi. Bien que cela puisse ne pas sembler être la meilleure option pour le client, il est bon de se rappeler que les acheteurs internationaux sont habitués à avoir à payer ces frais. Si vous préférez expédier en DDU, il est préférable d’indiquer clairement à un client qu’il devra régler l’ensemble des taxes liés à l’importation de son achat, idéalement avant de passer au check-out. Cela permet de réduire les mauvaises surprises lors de l’acheminement du colis. Certains transporteurs ne proposent que des envois en DDU (Colissimo/La Poste par exemple).

B. Calcul des droits de douane.

Vous pouvez utiliser le calculateur de droits mis à disposition par le site Objectif Import-Export pour avoir une idée des droits et taxes applicables à un envoi.

Les détails à renseigner son ceux visibles sur ce tableau :

Un calcul simplifié des droits de douanes dont vous devrez vous acquitter est possible sur le site Objectif Import-Export. Vous pouvez aussi créer votre profil afin d’avoir accès à plus de variables du calcul.

Le code douanier des produits envoyés est établit grâce à une nomenclature internationale. Ce code permet de connaître la nature du produit envoyé, et de déterminer la taxe à lui appliquer.

Si vous ne savez pas comment déterminer le code douanier de vos produits, vous pourrez trouver la liste des codes et catégories sur le site Portail Douanes Européennes. 

La majorité des envois hors Union Européenne doit faire l’objet d’une déclaration sur formulaire :

  • Pour un envoi commercial : formulaire CN23 & 2 exemplaires de votre facture commerciale.
  • Pour un envoi non-commercial (cadeaux, échantillons, …) : formulaire CN22 & 2 exemplaires d’une facture pro-forma.
Exemple de formulaire CN22 – Téléchargez-le ici
Exemple de formulaire CN23 – Téléchargez-le ici

C. La TVA.

La dernière taxe commune à connaître est la taxe sur la valeur ajoutée ou la TVA. Dans d’autres régions du monde, elle peut être appelée taxe sur les produits et services, ou TPS. Tout colis expédié vers une frontière internationale est soumis à la TVA. Contrairement aux droits de douane et aux taxes sur les ventes, la TVA est fixée par un pourcentage, qui varie d’un pays à l’autre.

Une fois que vous aurez une bonne visibilité sur les droits de douane et taxes supplémentaires, vous aurez une idée plus précise de la manière dont ces frais affecteront le coût de vos produits.

Bon à savoir :

Aucune taxe ni droit de douane ne s’appliquent entre les pays de l’Union Européenne (Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre Sud, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni & Irlande du Nord, Slovaquie, Slovénie, Suède). La Suisse et la Norvège, ainsi que certains territoires rattachés à des pays de l’Union Européenne (Jersey au Royaume-Uni par exemple) ne sont pas concernés par ces facilités et doivent faire l’objet d’un traitement classique pour un envoi international.

VI. PRÉPARER VOS COLIS POUR UN ENVOI INTERNATIONAL.

Comme pour votre activité de vente nationale, avant d’expédier vos produits, vous devez vous procurer des fournitures d’emballage. Vous aurez peut-être besoin de différents tailles de cartons pour accueillir les produits que vous souhaitez expédier. Vous pourriez également avoir besoin du matériel pour protéger vos produits plus fragiles, comme du papier bulle ou du papier kraft.

N’oubliez pas que le poids volumétrique de vos cartons aura une incidence particulière sur ce que les transporteurs vous factureront dans le cadre d’un envoi international. Il sera donc peut-être nécéssaire de repenser l’optimisation de l’espace vide de vos emballages.

Guide logistique : le poids volumétrique

Emballer pour envoyer à l’international :

En général, il est préférable de garder votre emballage simple et solide. En effet, les colis acheminés à l’international, en plus des manipulations classiques inhérentes au transport de marchandise, vont également subir le froid dans les soutes des avions (à prévoir si vous vendez par exemple des denrées alimentaires) et plus d’opérations de manutention lors de leur acheminement (jusqu’à 8, contre 4 en moyenne pour un colis national. Attention à ne néanmoins pas faire de sur-emballage avec plusieurs cartons: peu de clients apprécient ouvrir trois boîtes de tailles différentes pour obtenir un unique produit. Préférez l’utilisation de cartons renforcés à double ou triple cannelure pour garantir la protection de vos produits, ajouté de kraft ou bulles d’air.

Trouver cet équilibre entre un emballage solide & à faible coût peut nécessiter quelques recherches en amont. Certains grossistes proposent des cartons solides qui, achetés en lot, auront des prix plus intéressants. Passer par un seul et même fournisseur vous donne une marge sur les volumes que vous achèterez chez lui.

VII. ESTIMER VOS COÛTS D’EXPÉDITIONS INTERNATIONALES :

Intégrer vos coûts d’expédition dans votre stratégie de prix est un élément essentiel pour votre organisation. Vous ne voulez pas perdre d’argent lors de l’expédition ni taxer inutilement vos clients. Pour vous assurer que votre approche fonctionne, voici trois étapes :

A. Analysez et et comparez.

Quel est la typologie de vos envois ? Livrez-vous beaucoup de produits de taille similaire ? Ou peut-être envoyez-vous des colis de tailles et poids plus variables ? Ces différences affectent le prix que vous facturez pour un envoi.

Voici un bon moyen d’avoir une estimation précise de vos d’expédition à l’international :

1. En utilisant un calculateur de taux pour les transporteurs que vous allez utiliser, prenez votre commande nationale moyenne et calculez le prix comme si vous expédiez à l’international,
2. Utilisez ensuite ce calculateur de taux pour estimer le coût de votre plus petite vente sur le marché intérieur,
3. Enfin, calculez le coûts de votre plus grande vente sur le marché intérieur.

Une fois ces trois chiffres en main, vous aurez une idée de vos tarifs d’envois internationaux. Cela vous aidera également à déterminer lesquels de vos envois coûteront plus cher que d’autres. Une fois que vous avez déterminé vos prix moyens pour vos types d’expéditions, vous pourrez vous pencher sur votre offre de tarifs d’expédition.

B. Fixez vos tarifs d’expédition.

Vous avez trois options pour fixer vos tarifs pour vos envois internationaux : Expéditions gratuites, expéditions au taux du transporteur et expédition à taux fixe.

1. Livraison gratuite : La livraison gratuite est une excellente option pour vos clients. Si vos marges bénéficiaires permettent l’expédition gratuite de commandes internationales, envisagez de l’offrir. Les expéditions gratuites sont une excellente incitation pour encourager les achats de vos premiers clients hors de vos frontières.

2. Expédition au tarif transporteur : Vous pouvez proposer à vos clients internationaux de payer le tarif transporteur. L’expédition au tarif transporteur permet à votre client de choisir son mode d’expédition favori avec un prix transparent.

3. Frais d’expédition fixe : Si la gamme de prix de vos envois est proche, tant par leur taille que par leur volume, il peut être intéressant d’envisager une expédition à taux fixe, pour faciliter la lecture de votre grille d’expédition par vos clients.

Il est temps de commencer à expédier !

La première étape pour assurer le succès de l’expansion de votre activité à l’international consiste à mettre en place une stratégie. Quel que soit les modes d’envois que vous proposez, les destinations choisies et vos coûts, réfléchir en amont à ces aspects seras utile pour vous aider à développer votre activité partout dans le monde.

De plus, n’oubliez pas d’essayer de nouvelles approches et techniques ! Assurez-vous d’affiner votre stratégie au fur et à mesure que de nouvelles offres ou de nouveaux changements se produisent.

Cubyn propose une large gamme d’options pour l’envoi à l’international. N’hésitez pas à visiter notre site internet afin d’en savoir plus sur la manière dont Cubyn vous permet d’économiser sur vos coûts tout en facilitant vos expéditions.

Site Footer